Ruines eglise romane de St Theoffrey

Patrimoine religieux

Une Église est l’organisation qui regroupe les chrétiens dans le monde.

La paroisse de Saint-Théoffrey prend son origine à une époque fort reculée. Vers l’an 1100, elle est mentionnée, avec son église, située aux Berlioux, dans plusieurs documents, sous le vocable de Notre-Dame. En 1375, elle faisait partie des biens de Guigues Alleman, seigneur de Valbonnais, de qui elle passa à Guy, fils de ce dernier, seigneur de Champ. Elle appartint ensuite à Henri Alleman, seigneur d’Allières.
Si l’on devait en croire une vieille tradition populaire, il y aurait eu, jadis, dans cette paroisse, un monastère — un couvent de Bénédictins — ayant été un lieu de pèlerinages importants et dont les restes disparurent à la Révolution. En fort mauvais état au début du XVe siècle, l’église fut restaurée et transformée, puis placée sous un nouveau vocable : celui de Saint-Théoffrey, martyr, second abbé du monastère de Carmery, fondé en 570, à quelques lieues du Puy-en-Velay, sous la règle de Saint-Benoît de Nursie.
En 1514, elle se trouva dotée d’une cloche, offerte par Jeanne de Saint-Priest, alliée aux Allemon d’Uriage. Cette cloche, qui portait les armes des Richard de Saint-Priest, ” d’azur à trois quinte-feuilles d’argent “. L’egilse fut restaurée pour la dernière fois entre 1844 et 1852, grâce au curé Joseph Bard, mais sa situation reculée et les siècles ont eu raison de cette édifice remarquable. La cloche devait être refondue en 1873, aux noms d’Antoine et Claire Teyssier-Palerme de Savy, ses derniers parrains, pour être logée dans le clocher de la nouvelle église paroissiale des Gonthéaumes, alors que le vieux monument était désaffecté.
L’angle nord-est du clocheton s’écroula en février 1954 ; son côté est, en 1955. En septembre 1957, ce qui en restait, devenant dangereux, fut abattu, à l’exception des deux angles ouest que l’on laissa subsister à faible hauteur, de façon à garder à la ruine une certaine symétrie
On peux voir actuellement les vestiges de l’Eglise Romane, aux cotés de l’ancienne maison paroissiale, réhabilitée par les famille Poncet et Pothieu, toujours propriétaires
Au coté droit de l’église des Gonthéaumes, l’autel — de marbre rose — était à son tour déposé. L’autel primitif, celui de Notre-Dame, constitué par une simple dalle de calcaire, se trouve de nos jours dans la cour de l’ancienne cure.

Informations pratiques

Fiche technique
Ruine église de St Theoffrey
Village :Saint Theoffrey
Nom du lieu :
Accessible : Oui
Commentaires :
Coordonnées lat : 44.9847222
Coordonnées lon : 5.7666667

Galerie photos

Accessibilité
handicap

Plan de situation

Waypoints