Le projet de centrale de Champ sur Drac

Patrimoine industriel

Un projet abandonné de Force et Lumière pour turbiner les eaux du Drac dans une centrale a Champ sur Drac.

De nombreuses sociétés à la fin du XIX siècle, début XX siècle ont été créées pour exploiter les ressources hydro-électriques de la région nommé “la houille blanche”.
EDF ne sera créé qu’a partir du 8 avril 1946, avant cette date de nombreuses sociétés comme Force et Lumière, la société des forces Motrices Bonne et Drac et bien d’autres.
Un projet de déviation du Drac depuis l’actuelle barrage de Saint Pierre de Cognet avait etait initié par la société Force et Lumière,
Ce projet ambitieux prévoyait le percement d’un canal passant sous le plateau matheysin la centrale devant être construite à FontFraiche
Le canal devait passer aussi sous Bois Roizon afin d’arriver au niveau du Drac.
Quatre fenêtre de percement seront effectuées une a Bois Roizon en direction du Drac (1), une en face de la première partant sous le plateau Matheysin (2), une troisième sera percée dans la descente de Laffrey a Loula et enfin la quatrième sera percée à FontFraiche.
Le projet sera abandonnée car dans la galerie partant de FondFraiche les mineurs ont croisé de nombreuses veines de gypse et surtout ils ont débouché dans une cavité totalement creuse qui contenait du gypse dissous par les eaux.
La cavité était immense de la taille d’une cathédrale d’après les récits de l’époque ceci entraînera l’abandon définitif du projet.
Une chose est à signaler les travaux reprendront pendant la seconde guerre mondiale pour éviter à une dizaine de jeunes de partir au titre du STO travailler pour l’Allemagne nazie.
Mais à la fin de la guerre le travail cessera définitivement la galerie de Fontfraiche sera muré juste avant la salle de la cathédrale.

Informations pratiques

Fiche technique

Village : –
Nom du lieu : –
Accessible : –
Commentaires :
Coordonnées lat : –
Coordonnées lon : –

Galerie photos

Accessibilité

Plan de situation

Waypoints