La ville de Le Quesnoy

Le Quesnoy town

Bastion avancé du royaume de France jusque 1678 date à laquelle Valenciennes devient française, les fortifications du Quesnoy sont modifiées et renforcées par le tout jeune Vauban qui fait en quelque sorte ses « classes » dans la cité. Les cinq bastions existants sont modifiés ou complétés pour créer un corps de place de huit bastions. Les secteurs nord (bastion royal) et sud (bastion du Gard) sont les plus représentatifs de l’action de Vauban au Quesnoy. Toutefois, dans cette France d’Ancien Régime où les clientèles priment sur les compétences ou même le souci d’économie, les travaux ne furent pas attribués aux entrepreneurs locaux.
Malgré la réputation flatteuse des travaux de fortifications entrepris sous la direction du couple Louvois-Vauban, la fortification est vite dépassée et la ville est prise dès 1712 par les impériaux en six jours. Le gouverneur de la cité, monsieur de la Badie, est alors embastillé pour s’expliquer sur sa prétendue « médiocre » résistance. M. de la Badie sera rapidement libéré car la ville, aux mains des Autrichiens, assiégée par les Français de Villars ne résistera qu’une journée de plus que sous les ordres du vieux militaire français, soit sept jours.
L’expérience des prises faciles de la ville amène les autorités à renforcer le secteur est des fortifications par où étaient arrivés les Impériaux en 1712. Un immense ouvrage à cornes, unique au monde, est alors construit pour protéger le faubourg dit Fauroeulx et la porte du même nom. L’ouvrage en question permet alors de diviser les étangs de réserve en deux, connus de nos jours sous les noms d’étang du Pont Rouge et de l’étang béni. Ces deux étangs, réserve d’eau pour inonder les fossés en cas de siège, étaient complétés par deux autres étangs aujourd’hui disparus (l’étang d’Aulnoye et celui de l’Écaillon en forêt de Mormal).
Le xviiie siècle, c’est-à-dire le règne de Louis XV et le début du règne de Louis XVI, fut relativement paisible pour la frontière du Nord. De fait, les voyageurs de passage en la cité s’étonnaient de l’amabilité des Quercitains qui y gagnèrent une flatteuse réputation puisqu’il était dit « Au Quesnoy, les jolies gens », c’est-à-dire-les personnes polies.
Extrait de Wikipedia

Advanced bastion of the kingdom of France to 1678 dates in which one Valenciennes becomes French, the fortifications of Quesnoy are modified and strengthened by very young Vauban who makes in a way his “classes” in the city. Five existing bastions are modified or completed to create a body of place of eight bastions. The north sectors (royal bastion) and the South (bastion of the Gard) are the most representative of the action of Vauban in Quesnoy. However, in this France of Ancien Régime where the clienteles dominate on the skills or even the concern of economy, the works were not attributed to the local entrepreneurs.
In spite of the flattering reputation of the works of fortifications undertaken supervised by the couple Louvois-Vauban, the fortification is fast exceeded and the city is taken from 1712 by the imperial in six days. The governor of the city, the gentleman of the Badie, is then imprisoned to give some explanation his claimed “mediocre” resistance. M. de la Badie will quickly be freed because the city, in the hands of the Austrians, besieged by the French people de Villars will resist only a day furthermore than under the orders of the old French serviceman, is seven days.
The experience of the easy grips of the city brings the authorities to strengthen the sector is fortifications by where had arrived the Imperial in 1712. An immense work with horns, unique in the world, is then built to protect the said suburb Fauroeulx and the door of the same name. The work in question allows then to divide spare ponds into two, known nowadays under the names of pond of the Red Bridge and the blessed pond. These two ponds, reserve of water to flood gaps in case of seat, were completed by two other ponds today disappeared (the pond of Aulnoye and that of Écaillon in forest of Mormal).
The xviiie century, that is the reign of Louis XV and the beginning of the reign of Louis XVI, was relatively peaceful for the border of the North. Actually, the travelers of passage in the city wondered of the kindness of Quercitains which won it flattering one reputation because was said “In Quesnoy, attractive people”, it est-à-dire-les polished people.
Extract of Wikipedia


Vue sur les fortifications / Seen on the fortifications

Fiche technique / Datasheet
Fortifications
Village / Village : Le Quesnoy
Nom du lieu / Name of place :
Accessible / Availability : Oui/Yes
Commentaires / Comments :
Coordonnées lat / Lat coordinates : 50.2462222
Coordonnées lon / Lon coordinates :3.6369444

Galerie photos / Photo gallery

Waypoints

Trace

Accessibilité / Accesibility
handicap

Plan situation Google Maps / Location Map Google Maps