La porte des Neo Zelandais à le Quesnoy

The door to the Neo Zealanders Quesnoy

La ville prise dès le 23 août 1914 par les troupes allemandes subit une sévère occupation pendant quatre années.
Le maire de la commune, Achille Carlier, est ainsi injustement condamné pour avoir dissimulé des blessés français et anglais à l’arrivée des troupes allemandes. Achille Carlier, condamné par le commandant de la place, est ensuite jugé et défendu par un avocat allemand à Bruxelles.
Après une difficile approche par la vallée de l’Écaillon, la ville est libérée le 4 novembre 1918 par des troupes néo-zélandaises.
Dans un vaste mouvement des troupes britanniques qui s’illustrent à Ghissignies, Louvignies, Jolimetz et Orsinval, la prise de la vieille forteresse est laissée aux troupes néo-zélandaises qui encerclent alors la ville en longeant par l’ouest une voie de chemin de fer aujourd’hui disparue et en contournant l’étang du Pont-Rouge vers Potelle.
Une garnison de 1 000 soldats allemands, dont de nombreux défenseurs battus de Tournai, reçoit l’ordre de résister quoi qu’il advienne.
Les civils de la ville ont reçu l’ordre de l’évacuer le 27 octobre mais certains sont restés dans les caves.
Au troisième refus de se rendre, dont un envoyé par un avion, les troupes néo-zélandaises décident de se lancer à l’assaut de la cité tout en la préservant.
En fin d’après-midi, l’artillerie néo-zélandaise, aidée par l’artillerie britannique, ajuste son tir au sommet des remparts et parvient à créer la confusion chez les défenseurs par l’utilisation de « bombes à huile ».
Quelques hommes précédés par le second lieutenant Leslie Averill parviennent aux pieds des remparts du secteur sud où les vestiges de la vanne du moulin de la ville permettent de dresser une échelle et d’escalader les remparts à la plus grande stupéfaction des défenseurs.
Après des combats de rues, la ville tombe finalement aux mains des Néo-Zélandais en début de soirée du 4 novembre 1918.
La prise du Quesnoy et des communes voisines ouvre la porte de la « trouée dite de la Sambre »39, c’est-à-dire la route de la Belgique et de l’Allemagne ce qui précipite la défaite allemande.
L’action néo-zélandaise glorifiée dès novembre 1918 par la presse anglo-saxonne puis par le choix des autorités néo-zélandaises d’installer au Quesnoy un des quatre monuments commémoratifs de la jeune nation lors de la guerre vaut surtout pour l’excellence de sa préparation qui reste dans les mémoires de l’artillerie néo-zélandaise, pour le courage de ces soldats reconnu par de très nombreuses citations militaires (plus de 50 recensées dans la Gazette of London) et la préservation de la ville.
Le 10 novembre 1918, le président de la République, monsieur Raymond Poincaré rend visite à la ville qui réintègre l’histoire nationale par son sacrifice.
Un défilé militaire est alors organisé dans une liesse toute populaire.
Le 15 juillet 1923 le monument des Néo-Zélandais est inauguré.
Le maire Daniel Vincent accueille à cette occasion le maréchal Joffre, Lord Milner (un des signataires anglais du traité de Versailles) et sir Allen représentant Extrait de Wikipedia

Taken the city from August 23, 1914 by German troops suffered severe occupation for four years.
The mayor of the town, Achille Carlier, thus unjustly convicted for concealing the wounded French and English to the arrival of German troops. Achille Carlier, condemned by the commandant of the place , then tried and defended by a German lawyer in Brussels.
After a difficult approach Écaillon Valley , the city is released November 4, 1918 by New Zealand troops.
A vast movement of British troops illustrate Ghissignies , Louvignies Jolimetz and Orsinval , taking the old fortress is left to New Zealand troops who then surrounded the city along a path from the west railway now disappeared and bypassing the pond Pont-Rouge to Potelle .
A garrison of 1,000 German soldiers , including many defenders beaten Tournai, ordered to resist no matter what.
Civilians in the city were ordered to evacuate on October 27 but some remained in the cellars .
Third refusal to attend , including one sent by an airplane, New Zealand troops decided to launch an assault on the city while preserving it .
In the late afternoon, the New Zealand artillery , aided by British artillery , adjusts his shot at the top of the walls and manages to create confusion among the defenders by using ” bombs oil .”
Some men preceded by the second lieutenant Leslie Averill reach the foot of the ramparts of the southern sector where the remains of the valve mill town used to draw up a ladder and climb the ramparts to the consternation of defenders.
After street fighting , the city finally fell to New Zealand in the early evening of November 4, 1918 .
Taking Quesnoy and neighboring municipalities opens the door to the ” gap called the Sambre ,” 39 that is to say, the road to Belgium and Germany which precipitated the German defeat .
The glorified in November 1918 by the Anglo-Saxon press and by the choice of New Zealand to install the authorities Quesnoy New Zealand share one of four memorials to the young nation during the war is especially true for excellence preparation remains in the memories of the New Zealand artillery, for the courage of those recognized by numerous military citations ( over 50 identified in the Gazette of London) and the preservation of the city soldiers.
November 10, 1918 , the President of the Republic, Raymond Poincaré visits the city reinstate national history through his sacrifice .
A military parade is then organized in a very jubilant .
15 July 1923 New Zealanders monument was inaugurated.
Mayor Daniel Vincent welcomes this opportunity Marshal Joffre , Lord Milner ( one of England signed the Treaty of Versailles) and Sir Allen representative sample of Wikipedia


Vue de la place abritant la porte / View of the Square with the door

Vue de la porte / View of the door

Fiche technique / Datasheet
Porte des Neo Zelandais
Village / Village : Le Quesnoy
Nom du lieu / Name of place :
Accessible / Availability : Oui/Yes
Commentaires / Comments :
Coordonnées lat / Lat coordinates : 50.246267
Coordonnées lon / Lon coordinates : 3.636941

Galerie photos / Photo gallery

Waypoints

Trace

Accessibilité / Accesibility
handicap

Plan situation Google Maps / Location Map Google Maps