Historique des mines à Notre Dame de Vaulx

History mines in Notre Dame de Vaulx

La première date où on parle de mine de charbon remonte en 1261.
Le métier de maistre-mineur est crée par le Dauphin Louis II en 11 avri 1465
Le duc de Lesdiguières travaillant sur les fortifications de Grenoble impose que le charbon provenant des mines des Mottes, Champ, St-Georges, La Mure soit acheminé dans les plus brefs délais afin de grantir la production de chaux nécessaire aux fortifications en date du 1° mars 1640.
La vente du charbon sera facilité dans la vallée par l’ouverture de la route royale de Grenoble à Gap dite « La grande route de Briançon » en 1751.
Chaque propriétaire avait libre droit d’exploiter son sous sol à condition que le charbon qu’il extrayait soit porté au magasin du fermier du seigneur celui-ci payait 3 soles par quintal fourni, les héritiers des droits régaliens étaient le marquis de Villeroy pour la Mure, le baron de Venterol seigneur de la Motte possédant terres à Vaulx ayant droit à tailles, corvées avant la révolution française.
Napoléon à court d’argent pour mener ses guerres, vend les droits d’exploitations du sous sol à de riches bourgeois en contrepartie ceux-ci lui reverse une infime redevance ainsi qu’une somme en argent frais.
C’est ainsi que Mr Dumolard François fera l’acquisition de la concession de Combe Ramis ou Combe Ramuse pour une étendue de 403 h. 40 a. dont l’exploitation s’est poursuivi jusqu’en mars 1927 pour la modique somme de 500F dit-on.
Ces événements se sont passés le 10 brumaire an 14 soit le 1° novembre 1805.
En 1820 on recense 24 voituriers, 38 mineurs occupés à la concession Dumolard François.
En 1834 la concession est concédées à MM. Dumolard frères.
En 1835 au vu du développement de l’exploitation le travail change on voit apparaître des ouvriers mineurs, voituriers de charbon, ouvriers gantiers, ou ouvrières au triage de charbon, ouvrières en ganterie, tisseuses employées aux tissages de Vizille, la population paysanne se transforma en population mixte en majorité ouvrière. .
En 1840 on verra la construction de nouvelles voies de communication ceci entraînera la disparition des veillées d’hiver.
En 1844 la route de Champ à la Motte est rénové ce qui engendrera une redistribution du transport du charbon par les voituriers, avant cette date le charbon extrait à la cote 1100 et supérieur était évacué soit par Pierre Chatel, soit à St Theoffrey à dos de mule à l’entrepôt Raynaud à Petitchat (Petitchet de nos jours) après la construction de la route n°85 de Grenoble à Gap, le reste du charbon empruntait e chemin n°7 La Motte-Laffrey-les Taverdons-les grands prés.
Le charbon extrait était criblé et dépoussiéré sur place dans les galeries mêmes à l’aide de tamis à main, ce travail était effectué par des enfants de 12 ou 13 ans aidant leur père qui lui extrayait le charbon, le fait de faire cette opération dans une espace clos, mal ventilé générait beaucoup de poussières facteur de silicose, à partir de 1855 – 1857 le criblage se fera à l’extérieur sur le razzier de la mine ce qui améliorera lesz conditions de travail.
Il faut dire que le charbon était transporté sur des paniers que l’on traînaient sur le sol donc moins il y avait de stériles à sortir mieux c’était les stériles ne se vendant pas cela représentait une perte nette pour les mineurs.
En 1856 on recense 65 mineurs, 30 voituriers de charbon.
Une chute de la population se produira en 1866 suite à la disparition des mines artisanales au profit d’autres concessions plus industrielle.
En 1881 des ingénieurs civils effectueront une recherche de veines de charbon mais celles-ci resteront vaines, il faut dire que 25 ans se sont écoulés depuis l’abandon des mines artisanales ce qui fait que nombre d’anciens exploitants sont décédés emportant avec eux leurs connaissances du terrains.
L’année 1886 verra la construction de la route Notre Dame de Vaulx à St-Théoffrey toujours existante de nos jours.
L’année 1888 verra l’arrivée du chemin de fer de St-Georges de Commiers à La Mure avec embranchement La Motte d’Aveillans à Notre Dame de Vaulx, ainsi que la construction de la route de la gare.
L’embranchement de de N.D.Vaulx sera ouvert en mai 1889
L’année 1890 verra la construction de la route de Laffrey à La Motte d’Aveillans entraînant la fermeture des entrepôts de Petit Chat et Pierre Châtel, mais relançant l’activité minière ce qui fit croître la population qui travaillait soit aux mines de Notre Dame de Vaulx soit à la Motte d’Aveillans ou elle se rendait avec le train.
La société La Vaulxoise acquis une concession de 540 h. à l’Ouest du ruisseau de Vaulx jusqu’au clocher de Monteynard, le 2 mai 1900 elle effectuera des travaux de sondage afin de localiser les veines de charbon.
L’année 1910 verra la création d’un Cercle des Mineurs.
L’année 1927 marquera la fermeture de la mine de Combe Ramis ou Combe Ramuse celle-ci étant exploité depuis 1805, les filons étant épuisés ou trop petit pour être exploités de manière économiquement rentable sans compter la perte de nombreux hommes à la guerre de 14-18.
Le 12 mai 1936 verra la fermeture du chemin de fer jusqu’à Notre Dame de Vaulx
Pendant la seconde guerre mondiale 1939-1945 la mine rouvrira ces portes afin d’éviter le départ au STO de 41 jeunes gens réfractaires presque en totalité étudiants, employés par l’Union Minière Alpine, le rendement économique sera nul mais cela aura éviter le départ vers les camps de travail de jeunes gens.

The first date is called coal mine back in 1261.
The master-miner created by the Dauphin Louis II in 11 avri 1465
The Duke of Lesdiguières working on the fortifications of Grenoble requires that the coal from the mines of mounds, Field, St-Georges, La Mure be sent as soon as possible in order to grantir lime production necessary fortifications dated 1 March 1640.
The sale of coal will be facilitated in the valley by the opening of the main road from Grenoble to Gap called « The great road Briançon » in 1751.
Each owner had free right to exploit his basement as long as he mined coal is brought to the store farmer lord it pay 3 soles per quintal provided, the heirs of the royal rights were the Marquis de Villeroy for Mure, Baron de la Motte Venterol lord with lands in Vaulx entitled to sizes, chores before the French Revolution.
Napoleon short money to fight its wars, sells the rights to the soil in farms rich bourgeois in return they reverse it a small fee and an amount in money.
Thus Mr François Dumolard will acquire the right to Combe Combe Ramuse Ramis or to an extent of 403 hours. 40. whose operation continued until March 1927 for the modest sum of 500F are told.
These events occurred on 10 Brumaire Year 14 is the 1st November 1805.
In 1820 it identifies 24 carriers, 38 miners employed at the dealership Dumolard Francis.
In 1834 the concession is granted to Messrs. Dumolard brothers.
In 1835 in the light of the development of operating work changes are emerging miners, coal carriers, workers glove makers, workers or sorting coal workers in gloves, weavers employed in weaving Vizille, the peasant population was transformed mixed population working majority. .
In 1840 we will see the construction of new channels of communication could cause the disappearance of winter evenings.
In 1844 the road to the field Motte is renovated which will lead to a redistribution of coal transport by carriers, before that date coal mined in 1100 and higher rating was blown out by Pierre Chatel, either St Theoffrey backpack mule to the warehouse to Raynaud Petitchat (Petitchet today) after the construction of the road No. 85 from Grenoble to Gap, the rest of the way coal borrowed e 7 La Motte-Laffrey them Taverdons-large meadows.
The extracted coal was sifted and dusted on site in the same galleries with hand screen, that work was performed by children of 12 or 13 years helping their father which he extracted coal, the fact of this in an enclosed, poorly ventilated generated a lot of dust silicosis factor, from 1855 – 1857 screening will be done outside on the raid of the mine which will improve lesz working conditions.
I must say that coal was transported baskets that are so dragged on the ground unless there was sterile to come out best of all the sterile is not selling this represented a net loss for minors.
In 1856 it identifies 65 minors, 30 coal carters.
A drop in population will occur in 1866 following the disappearance of artisanal mines to other more industrial concessions.
In 1881 civil engineers will research of coal seams but these will be in vain, it must be said that 25 years have passed since the abandonment of artisanal mines so that many former farmers died taking with them their knowledge of the terrain.
The year 1886 will see the construction of the road Notre Dame de Vaulx in St. Théoffrey still exists today.
The year 1888 will see the arrival of the railway from St. Georges de La Mure Commiers junction with La Motte Aveillans of Notre Dame de Vaulx, and the construction of the road from the station.
The branch of NDVaulx will be opened in May 1889
The year 1890 will see the construction of the road Laffrey La Motte Aveillans resulting in the closure of warehouses Little Cat and Pierre Châtel but reviving mining which made grow the population that is working the mines of Notre Dame Vaulx either the Motte Aveillans or she was traveling with the train.
The company acquired a concession Vaulxoise 540 h. to the west of Vaulx Creek to Monteynard steeple, May 2, 1900 it will conduct exploratory work to locate coal seams.
The year 1910 will see the creation of a Circle of Minors.
The year 1927 will mark the closure of the mine or Ramis Combe Combe Ramuse latter being operated since 1805, the veins are exhausted or too small to be economically viable way to run besides the loss of many men in the war of 14 -18.
On May 12, 1936 will see the closure of the railway to Notre Dame de Vaulx
During the Second World War 1939-1945 the mine will reopen the doors to prevent the departure of the STO 41 young people who refuse almost all students employed by the Union Mining Alpine, economic performance will be zero, but it will prevent the start of young people to the labor camps.


Vue de la gare avec en fond la mine / View of the station in the background with the coal mine.

Vue les installations de la mine / View the coal mine facilities.

Une vue plus rapproché des installations de la mine / A closer view of the coal mine facilities.