Galerie inférieur des Signaraux

Patrimoine minier

Le musée de la chimie

Une mine est un gisement exploité de matériaux (par exemple d’or, de charbon, de cuivre, de diamants, de fer, de sel, d’uranium, etc.).
Elle peut être à ciel ouvert ou souterraine. Dans les années 1980, environ 20 milliards de tonnes de matériaux étaient extraits annuellement des seules mines à ciel ouvert dans le monde dont plus de la moitié des minerais1 alors que plus de six milliards de tonnes de charbon, 1,6 milliard de tonnes de minerai de fer, 190 millions de tonnes de minerai d’aluminium sont présumés extraits du sous-sol par des galeries et puits au début du xxie siècle.
La distinction entre mine et carrière tient à la nature du matériau extrait (stratégique ou précieux pour la mine, de moindre valeur pour la carrière) ; en France, c’est le code minier qui définit cela.

Depuis le col de la Festiniere prendre la route D115d qui monte en direction des Signaraux.
Il ne faut pas aller jusqu’au bout de la route il faut se garer au niveau des premières maisons juste à l’embranchement avec la piste qui part en direction la Pouya.
De là partir à pied en empruntant la piste jusqu’à arriver à la galerie inferieur.
La galerie inférieur des Signaraux est situé juste au bord de la piste elle se trouve dans un virage ou la piste s’élargit.
La piste a cet endroit est beaucoup plus large signe qu’elle est construite sur le razzier de la galerie.
La galerie est bien visible on remarque tout de suite la porte.

L’entrée de la galerie est en pierre de taille maçonnée formant un arc de cercle le tout est fermé par une porte métallique derrière laquelle on peut entendre un bruit d’eau.
Ceci laisse à penser que la galerie sert de réservoir comme la galerie supérieure d’ailleurs on voit nettement un tuyau noir sortir depuis le dessous de la porte.

Sur la partie maçonnée il n’apparaît aucune date permettant de déterminer avec exactitude une période d’exploitation.
Sur la porte comme on remarquera la présence des restes d’une inscription Gie inferieur une deuxième inscription est visible dessous par contre elle est trop effacé pour pouvoir être lu.

Ceci amène une autre hypothèse il n’y a peu être pas de liaison interne de type puits ou descenderie à l’intérieur de la galerie avec le niveau inferieur.
Le razzier représente un volume non négligeable témoignage d’une exploitation qui devait se développer sur une bonne longueur.
Quand on examine les restes présents dans le razzier on trouve des petits morceaux d’anthracite au milieu des schistes la galerie servait donc à l’exploitation du charbon.
Voici la galerie inférieure des Signaraux le gisement étant exploité sur deux niveaux nous penon s que les galeries communiquaient par l’intérieur via des puits.
On peut supposer que ces galeries étaient reliés à d’autres mais celà semble peu probable.

Informations pratiques

Fiche technique
Galerie inférieure des Signaraux
Village : La Motte d’Aveillans
Nom du lieu : Les Signaraux
Accessible : Oui
Type de minerai : Charbon
Type exploitation : Galerie
État galerie : Obturer
Année d’exploitation :
Production :
Commentaires : Une porte métallique ferme l’accès la galerie qui sert de réservoir d’eau
Coordonnées lat : 44.9329000
Coordonnées lon : 5.7345000
Numéro de dossier BSS : 08024X0022

Galerie photos

Accessibilité
handicap

Plan de situation

Waypoints

Trace