La plateforme du niveau 10

La plateforme du niveau 10 était un important lieu de transit et de stockage du charbon. Initialement la zone servait de lieu d’arrivée du grand plan incliné provenant du niveau 7. A cette période, le charbon était stocké avant d’être transporté en direction de la gare de la Festiniere (lieu de vente du charbon (1)).
L’arrivée du train a bouleversé tout cela. Il était nécessaire de transporter le charbon du niveau 10 au niveau de la ligne du SGLM afin de pouvoir le charger dans les wagons tombereaux.
Pour autant, la ligne vers la Festiniere a continué à fonctionner pour la vente locale du charbon.
Les quantités transportées vont décliner pour finalement s’arrêter définitivement. Le transport entre la plateforme du niveau 10 et la gare de Le Crey fut l’occasion de construire un plan incliné de transport (2).
Les mines s’épuisant, le transport va en déclinant. Le centre de production se déplace des concessions du Peychagnard vers celles du Villaret. La production des mines du Peychagnard s’est arrêtée. La ligne en direction de la Festiniere a été déférée, le plan incliné reliant le niveau 10 au pied du plan à Le Crey a été démonté, seul subsiste de nos jour les vestiges du grand plan incliné (3).
La plateforme du niveau 10 aussi appelé la Gare est construite sur un razzier, celui-ci est constitué par les déblais issus de la galerie Sainte Barbe se trouvant juste de l’autre coté de la route (4).
Une date est visible sur la galerie Sainte Barbe 1er mars 1896, une autre date est gravée sur une clé de voûte surmontant un petit hangar accolé au grand plan incliné 1895. Cette pierre ainsi que la reste de la voûte semble provenir d’un autre endroit. Ce qui nous permet de poser une hypothèse. Elle vient du fait que la voûte est intégré dans un linteau d’une dimension bien plus grande.
Examinons les éléments que nous avons, la galerie du niveau 10 dite galerie Sainte Barbe est daté du 1er mars 1896. Ce point est une certitude, le cintre enchâssé dans le linteau du petit hangar lui ne porte qu’une année 1895. On pourrait croire qu’il s’agit de la date de construction du grand plan incliné mais rien ne le prouve. Quand on étudie le cintre et plus particulièrement sa largeur on peut émettre une hypothèse qui demandera à être confirmé. Nous avons probablement à faire à un cintre d’un ancien bâtiment détruit par la construction du grand plan incliné. Ce type de cintre n’est pas le vestige d’une entrée de mine car sa forme en secteur circulaire ne correspond pas, pour les entrées les cintres sont en demi cercle afin de reprendre les forces de poussé du terrain.
Au vu de ces éléments et sachant que la ligne du SGLM (5) fut ouverte le 24 juillet 1888 et la galerie Sainte Barbe ne sera ouverte que 7 ans plus tard une question se pose d’ou provient ce razzier ?
En l’absence de date de construction du grand plan nous pouvons prendre comme hypothèse une construction de celui-ci, qui est bien antérieur à l’année 1896. La fonctionnalité du grand plan servait au transport du charbon depuis les niveaux supérieurs. Le charbon une fois déchargé était stockée dans le magasin situé à proximité.
La zone d’arrivée du grand plan ayant était profondément remanié on peut supposer que la zone n’avait pas la physionomie que l’on connait aujourd’hui. Elle était certainement plus petite avec juste une zone de manœuvre pour les wagonnets.
Par la suite avec l’ouverture de la mine Sainte Barbe étendra la zone qui deviendra le razzier que l’on connait aujourd’hui.
Les bâtiments ont du apparaître lors de l’extension de la zone probablement avec l’ouverture de la galerie à proximité.
Aujourd’hui les bâtiments de l’époque des plans inclinés sont toujours présent, ils n’ont plus leur vocation première ils sont devenus des habitations

The platform on level 10

The platform on level 10 was an important coal transit and storage site. Initially the area served as the arrival point for the large inclined plane from level 7. At that time, the coal was stored before being transported to the Festiniere station (coal sales point (1)).
The arrival of the train changed all this. It was necessary to transport the coal from level 10 to the level of the SGLM line in order to be able to load it into the dumper cars.
However, the line to the Festiniere continued to operate for the local sale of coal.
The quantities transported will decline to finally stop. The transport between the platform on level 10 and the station of Le Crey was the occasion to build a transport inclined plane (2).
As the mines became exhausted, the transport was declining. The production center moves from the Peychagnard concessions to those of Le Villaret. The production of the Peychagnard mines stopped. The line in the direction of La Festiniere was deferred, the inclined plane connecting level 10 at the foot of the plane to Le Crey was dismantled, only the remains of the large inclined plane remain to this day (3).
The platform of level 10 also called the Station is built on a razzier, this one is constituted by the rubble coming from the gallery Sainte Barbe just on the other side of the road (4).
A date is visible on the gallery Sainte Barbe March 1, 1896, another date is engraved on a keystone over a small shed attached to the large inclined plane 1895. This stone as well as the rest of the vault seems to come from another place. This allows us to make a hypothesis. It comes from the fact that the vault is integrated in a lintel of a much larger dimension.
Let’s examine the elements we have, the gallery on level 10 called St Barbara Gallery is dated March 1, 1896. This point is a certainty, the coat hanger set in the lintel of the small shed only bears the year 1895. One could believe that it is the date of construction of the large inclined plane but nothing proves it. When we study the hanger and more particularly its width we can make a hypothesis that will need to be confirmed. We probably have to do with a hanger of an old building destroyed by the construction of the great inclined plane. This type of hanger is not the vestige of a mine entrance because its shape in circular sector does not correspond, for the entrances the hangers are in half circle in order to take again the forces of thrust of the ground.
In view of these elements and knowing that the line of the SGLM (5) was opened on July 24, 1888 and the gallery Sainte Barbe will be opened only 7 years later a question arises from where does this razzier come from?
In the absence of a date of construction of the large plan we can take as a hypothesis a construction of this one, which is well before the year 1896. The functionality of the great plan was used to transport coal from the upper levels. Once unloaded, the coal was stored in the nearby warehouse.
As the arrival area of the large plan had been profoundly modified, it can be assumed that the area did not have the physiognomy we know today. It was certainly smaller with just a manoeuvring area for the wagons.
Later with the opening of the Sainte Barbe mine, the zone will be extended and will become the razzier we know today.
The buildings must have appeared at the time of the extension of the zone probably with the opening of the gallery nearby.
Today the buildings of the time of the inclined plans are always present, they do not have any more their first vocation they became dwellings.

(1) Line at the Festiniere Peychagnard level 10.
(2) Le pied du plan Le Crey.
(3) The inclined plane from level 7 to level 10 of the Peychagnard.
(4) Gallery Ste Barbe Level 10 Peychagnard
(5) SGLM railway line St Georges de Commiers La Mure.


Vue du bâtiment du niveau 10 donnant accès à la gare/ View from the side of the wall along the road (source Google Maps)


Un grand 10 jaune est peint sur un mur pour rappeler que nous sommes au niveau 10 du Peychagnard / Surrounded in red the remains of the level 10 plane towards Le Crey, surrounded in blue by the large inclined plane (source Geoportail).


Vue générale de la zone avec en arrière plan le grand plan, sur la droite au niveau de la maison se trouve la galerie sainte Barbe la photos est prise au niveau  de la plateforme du niveau 10  / Surrounded in red the remains of the level 10 plane towards Le Crey, surrounded in blue by the large inclined plane (source Geoportail).


Vue prise depuis le départ du chemin de fer vers la Festiniere, le grand mur sur la droite et la zone du magasin a charbon / Surrounded in red the remains of the level 10 plane towards Le Crey, surrounded in blue by the large inclined plane (source Geoportail).

Fiche technique / Datasheet
La plateforme du niveau 10
Village / Village : Susville
Nom du lieu / Name of place :Le Peychagnard
Accessible / Availability : Non / No
Commentaires / Comments :
Coordonnées lat / Lat coordinates : 44.937031
Coordonnées lon / Lon coordinates : 5.763103

Galerie photos / Photo gallery

Waypoints

Trace

Accessibilité / Accesibility
handicap

Plan situation Google Maps / Location Map Google Maps