Centrale hydroélectrique des Vernes

Patrimoine militaire

L’énergie hydroélectrique, ou hydroélectricité, est une énergie électrique renouvelable qui est issue de la conversion de l’énergie hydraulique en électricité. L’énergie cinétique du courant d’eau, naturel ou généré par la différence de niveau, est transformée en énergie mécanique par une turbine hydraulique, puis en énergie électrique par une génératrice électrique synchrone.

La centrale hydro-électrique des Vernes a été construite à la demande de Charles-Albert Keller, par la société des établissements Keller et Leleux en 1917-1918.
Nationalisée en 1946, elle fournissait, à l’origine, l’énergie des fours électriques d’une aciérie, notamment pour la fabrication de fonte synthétique destinée à l’élaboration d’obus.
Après la Première Guerre mondiale, la centrale fournit du courant à la ville de Grenoble.
Elle dépend aujourd’hui de l’établissement public Electricité de France (EDF).
Elle a été classée au titre des monuments historiques par arrêté du 2 septembre 1994.
Imaginée pour une mise en scène spectaculaire de l’eau, la centrale se situe sur le torrent de la Romanche, à 620 mètres d’altitude.
Les deux bâtiments qui la composent ont l’allure de forteresse.
La centrale consiste en un bâtiment cubique dont le poste de transformation fait saillie.
Le hall intérieur est carrelé et éclairé par de grandes baies vitrées.

Une charpente métallique à voûtains porte la terrasse.
A l’extérieur, un escalier à deux volées conduit au niveau supérieur où était aménagé un jardin à la française.

Le bassin de décharge ressemble à une fontaine monumentale et deux tuyaux de deux mètres cinquante de diamètre amènent l’eau à la chambre de mise en charge, aux turbines.
La centrale turbine les eaux de la centrale de Livet directement à la sortie de celle-ci sans nécessité de barrage.
L’eau est amené par une conduite de grande section 3.6 mètres en béton passant sous la route.
La centrale est équipé de turbines à moyenne chute de type Francis en acier plutôt qu’en inox comme aujourd’hui.
L’énergie produite été utilisé par les ateliers Keller et Leleux.
La main d’œuvre a été fourni par des prisonniers de guerre allemand qui ont permis la construction de la centrale de même que la centrale de Baton.
La centrale des Vernes est un lieu qui allie performances techniques et qualité esthétique.
La centrale est restauré depuis 2011.

Informations pratiques

Fiche technique
La centrale des Vernes
Village :Livet
Nom du lieu :
Accessible : Oui
Commentaires :
Coordonnées lat : 45.105061
Coordonnées lon : 5.924958

Galerie photos

Accessibilité
handicap

Plan de situation

Waypoints