<’h2′ class='av-special-heading-tag' itemprop="headline" >’L’histoire

Intéressons nous un instant à la mine de Notre Dame de Vaulx qui a connu une brève existence ferroviaire sur la ligne du SGLM
En 1261 ceci est le première date ou l’on parle de charbon.
Le 11 Avril 1465 Le Dauphin Louis II crée maistre-mineur en tous ses pays Guillaume de Lacfroid.
Le 1 mars 1640 Le duc de Lesdiguières ordonne avec force menaces que les productions de charbons provenant des Mottes, Champ, St-Georges et La Mure lui soit livrés rapidement et promptement afin de servir à la fabrication de la chaux nécessaire à l’édification des fortifications de Grenoble.
En 1751 Ouverture de la route royale de Grenoble Gap dite « La grande route de Briancon ».
Avant 1789 Chaque propriétaire était libre d’exploitation dans son fond, avant l’octroi de concession, le charbon extrait dans des fosses sur leurs fonds devait être porté au magasin du fermier du seigneur qui était tenu de le payer 3 sols par quintal, les héritiers des droits régaliens étaient le marquis de Villeroy pour la Mure, le baron de Venterol seigneur de la Motte possédant terres à Vaulx ayant droit à tailles, corvées.
Le 1er Novembre 1805 10 Brumaire de l’an 14 Afin de continuer ses guerres de conquête Napoléon est étant à cours d’argent vendit à de riches bourgeois le droit d’exploitation du sous-sol à leur profit moyennant une infime redevance et une somme d’argent frais, il vendit à cette date à Mr Dumolard François la concession de Combe Ramis ou Combe Ramuse pour recherches et exploitations de charbon ( décret n°403) d’une étendue de 403 h. 40 a. dont l’exploitation s’est poursuivi jusqu’en mars 1927 pour la modique somme de 500F dit-on.
En 1820 la mine occupe 24 voituriers et 38 mineurs sur la concession Dumolard Francois.
En 1834 Les mines de Combe Ramis sont concédés à MM. Dumolard frères.
En 1835 Petite révolution dans la vie courante beaucoup de journaliers et de servantes, du fait du développement de l’exploitation minière devinrent ouvriers mineurs, voituriers de charbon, ouvriers gantiers, ou ouvrières au triage de charbon, ouvrières en ganterie, tisseuses employées aux tissages de Vizille, la population paysanne se transforma en population mixte en majorité ouvrière.
En 1836 la population s’élève à 655 âmes dont 41 mineurs.
En 1840 construction de nouvelles voies de communication.
Dès 1840 Une nouvelle révolution sociale s’installe avec l’abandon de la coutume ancestrale des veillées d’hiver dans les étables: le grand nombre de voituriers transporteurs de charbon dont les chevaux rentraient tard et repartaient très tôt le matin de l’écurie ayant perturbé cette coutume.
En 1844 Rénovation de la route de Champ à la Motte. Avant cette date une bonne partie du charbon extrait aux côtes 1100 et plus, était transporté soit à Pierre Châtel, soit à St-Théoffrey à dos de mule à l’entrepôt Raynaud à Petitchat après la construction de la route n°85 de Grenoble à Gap. L’autre partie du charbon était transportée par le chemin n°7 La Motte-Laffrey-les Taverdons-les grands prés.
Jusqu’en 1855-1857 Jusque vers cette date, le charbon était criblé, dépoussiéré sur le lieu même d’extraction dans les galeries avec des petites grilles à mains souvent par des enfants de 12 ou 13 ans qui aidaient le père, source d’abondantes poussières facteur de silicose, la création de criblage à l’extérieur quoique rudimentaire améliora beaucoup les conditions de travail des mineurs.
En 1856 on recense 65 mineurs, 30 voituriers de charbon
En 1866 on recense une population animal de 276 chevaux, 110 mulets, 15 ânes
Après 1866 on assiste à une chute de la population provoqué par l’abandon des petites exploitations artisanales de charbon.
En 1872 on recense une population animal de 98 chevaux, 15 mulets, 14 ânes.
En 1881 des recherches sont menées par des ingénieurs civils afin de trouver de nouvelles veines de charbon, mais celles-ci resteront sans résultat.
En 1886 Construction de la route de désenclavement Notre Dame de Vaulx à St-Théoffrey.
En 1888 Construction de la route de la gare. Construction du chemin de fer de St-Georges de Commiers à La Mure avec embranchement La Motte d’Aveillans à Notre Dame de Vaulx.
En Mai 1889 Début du fonctionnement du chemin de fer de N.D.Vaulx.
En 1890 Construction de la route Laffrey à La Motte d’Aveillans. Cette construction entraînera la ruine des entrepôts de Petit Chat et Pierre Châtel, mais donna une nouvelle impulsion aux exploitations minières. Développement de population dû au développement des mines à Notre Dame de Vaulx et à la Motte d’Aveillans, conséquence de la construction du chemin de fer.
Le 2 mai 1900 La société La Vaulxoise obtient la concession minière de 540 h. à l’Ouest du ruisseau de Vaulx jusqu’au clocher de Monteynard, exécution de travaux de sondage.
En Mars 1927 Fin de l’exploitation de la mine de Combe Ramis ou Combe Ramuse démarrée en 1805
Le 12 Mai 1936 Fin du fonctionnement du chemin de fer jusqu’à Notre Dame de Vaulx.
Période 1939-1945 La mine est rouverte pour éviter le départ dans les camps de travail en Allemagne de 41 jeunes gens réfractaires presque en totalité

Focus for a moment at the mine Notre Dame de Vaulx who had a brief existence on the railway line SGLM
In 1261 this is the first time we talk or coal.
The April 11, 1465 The Dauphin Louis II creates maistre-minor all countries Guillaume de Lacfroid.
On March 1, 1640 The Duke of Lesdiguières orders forcefully threats productions coals from Divots Field St-Georges and La Mure is supplied to him quickly and promptly to use in the manufacture of the necessary building lime fortifications of Grenoble.
1751 Opening of the royal road to Grenoble Gap called « The high road to Briancon. »
Each owner before 1789 was free operating in its bottom, before granting concession, coal mined in pits on their funds would be raised to store farmer lord who was required to pay 3 floors per quintal, the heirs of sovereign rights were the Marquis de Villeroy for Mure, Baron de la Motte Venterol Lord with land Vaulx entitled to sizes chores.
1 November 1805 10 Brumaire Year 14 In order to continue its wars of conquest Napoleon being short of money sold to wealthy citizens the right to use the basement for their benefit through a small fee and a sum of money, he sold at that date Mr François Dumolard concession or Ramis Combe Combe Ramuse for research and coal operations (Decree No. 403) to an extent of 403 h. 40. whose operation was continued until March 1927 500F the modest sum of say.
In 1820 the mine occupies 24 valets and 38 minors on the concession Dumolard Francois.
In 1834 mines Combe Ramis are granted to MM. Dumolard brothers.
In 1835 small revolution in everyday life many laborers and servants, because of the development of mining became miners, valet coal workers Glovers or workers sorting coal workers in gloves, weavers used to weaving Vizille, the peasant population was transformed into a mixed population mostly working.
In 1836 the population is 655 souls, including 41 minors.
In 1840 construction of new roads.
1840 A new social revolution moves with the abandonment of the old custom of winter evenings in the stables: the large number of carriers valet coal whose horses came in late and walked away very early in the morning with the team disrupted this custom.
1844 Renovation of the road to the field Motte. Before that date much of the coal mined in 1100 and ribs, was transported either Pierre Châtel, or St. Théoffrey mule to the warehouse Raynaud Petitchat after the construction of Road No. 85 from Grenoble Gap. The other part of coal was transported by road No. 7 La Motte-Laffrey them Taverdons-large meadows.
Until 1855-1857 Until that date, the coal was screened, dusted on the spot extraction in the galleries with small grids hands often with children 12 or 13 years who helped the father, source of abundant dust factor silicosis, creating screening outside though rudimentary much improved working conditions of miners.
In 1856 it employs 65 miners, 30 coal carters
In 1866 it identifies an animal population of 276 horses, 110 mules, 15 donkeys
After 1866 there has been a drop in population caused by the abandonment of small-scale mining of coal.
In 1872 it identifies an animal population of 98 horses, 15 mules, 14 donkeys.
In 1881 investigations are carried out by civil engineers to find new veins of coal, but they remain without result.
1886 Construction of the road opening Notre Dame de Vaulx at St. Théoffrey.
In 1888 construction of the road from the station. Construction of Railway St-Georges de La Mure Commiers junction with La Motte Aveillans Notre Dame de Vaulx.
In May 1889 Start of operation of railway NDVaulx.
1890 Construction of the road Laffrey La Motte Aveillans. This construction will result in the ruin of warehouses Little Cat and Pierre Châtel, but gave a new impetus to mining. Development of population due to the development of mines in Notre Dame de Vaulx and Motte Aveillans as a result of the construction of the railway.
On 2 May 1900 the company obtained the mining concession Vaulxoise 540 h. West of the creek to the bell tower Vaulx Monteynard works of a survey.
In March 1927 End of the operating mine or Ramis Combe Combe Ramuse started in 1805
The May 12, 1936 End of the operation of railway to Notre Dame de Vaulx.
Period 1939-1945 The mine is reopened to avoid starting in labor camps in Germany 41 young people almost completely refractory